La Liberté

Manif après la fin de la Zad

Partager cet article sur:
06.04.2021

Ecologie » Une manifestation a suivi à Lausanne la fin de la Zad, où un activiste a chuté d’un arbre.

L’évacuation de la Zad de la colline du Mormont s’est terminée samedi sur un accident. Un des deux militants encore perchés sur un arbre a fait une chute et s’est blessé.

Un des activistes qui refusait d’évacuer, perché dans un arbre, a fait une chute de cinq à sept mètres vers 11 h 30. Il a été retenu par sa propre corde et a pu regagner lui-même le sol.

Il «a spontanément déclaré aux personnes présentes avoir fait une mauvaise manipulation avec ses cordes», explique la police vaudoise.

Sur les réseaux sociaux, le collectif de la Zad de la Colline a accusé la police d’avoir «poussé notre héros à l’erreur». «La stratégie de la police était d’amener les deux personnes à l’inattention et à l’épuisement», accusent-ils. La nuit, il faisait 4 degrés: il y avait de la bise, l’arbre était éclairé et il y avait le bruit des générateurs, relèvent-ils.

Samedi à Lausanne, quelque 800 personnes – 450 selon la police et un millier selon les organisateurs – ont pris part à une manifestation.

«Les zadistes sont courageux. Je les admire. Le mouvement n’est pas près de s’arrêter», a déclaré le Prix Nobel Jacques Dubochet. Les manifestants, masqués, ont dénoncé une répression policière et judiciaire «totalement disproportionnée». Plusieurs militants interpellés lors de l’évacuation – et qui n’ont pas décliné leur identité – auraient écopé de deux ou trois mois de prison ferme. Les protestataires ont réclamé l’abandon de ces poursuites pénales. «C’est la première Zad de Suisse, pas la dernière», a lancé une militante de la Grève du climat. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00