La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Micheline Calmy-Rey: «La neutralité n’a jamais été un concept figé»

Pour l’ancienne ministre des affaires étrangère, la Suisse s’éloigne de son habituelle retenue

Micheline Calmy-Rey: «La neutralité n’a jamais été un concept figé» © Keystone-photo prétexte
Micheline Calmy-Rey: «La neutralité n’a jamais été un concept figé» © Keystone-photo prétexte

Xavier Lambiel

Publié le 04.04.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Ancienne conseillère fédérale, Genevoise d’origine Valaisanne, Micheline Calmy-Rey a été ministre des affaires étrangères de 2003 à 2011. Après son départ du gouvernement, elle a publié un ouvrage en forme de plaidoyer «Pour une neutralité active». Aujourd’hui, elle soutient la politique de la Suisse face à la guerre en Ukraine. Pour elle, la Confédération a choisi le camp du droit international.

Est-ce que la reprise des sanctions de l’Union européenne contre la Russie redéfinit la neutralité suisse?

Depuis la fin du XXème siècle et l’attaque du Koweït, la Suisse a souvent participé aux sanctions décidées par les Nations Unies. Et à chaque fois que le Conseil de sécurité n’a pas pu se prononcer, elle s’est alignée sur les sa

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11