La Liberté

Non à l’opacité de RUAG

La haute ­surveillance du parlement veut savoir si RUAG, en tant qu’entreprise parapublique, s’en tient aux règles ­régissant les exportations d’armes. © Keystone-­archives
La haute ­surveillance du parlement veut savoir si RUAG, en tant qu’entreprise parapublique, s’en tient aux règles ­régissant les exportations d’armes. © Keystone-­archives
13.07.2018

Berne ignore les chiffres d’affaires des filiales étrangères de l’entreprise. Les élus veulent changer cela

Philippe Boeglin

Armement »   Certains propriétaires tiennent à savoir si leurs locataires sous-louent leur appartement sur la plateforme internet Airbnb. D’autres s’informent moins. La Confédération appartient à la seconde catégorie – dans un autre domaine, l’armement: elle détient la totalité de l’entreprise RUAG, mais ne sait rien des chiffres d’affaires réalisés par ses succursales installées à l’étranger (en tout, 50 sites dans 16 pays).

L’opacité règne, et c’en est trop pour la haute surveillance parlementaire. Les commissions de gestion des deux Conseils viennent de le signifier par écrit au Conseil fédéral, a appris votre journal. Elles le prient de fournir ces fameux chiffres.

Principes à respecter

Mais pourquoi est-il si important de connaître les résulta

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00