La Liberté

«Nous espérons rouvrir»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En première ligne dans «la plus grande crise sanitaire depuis un siècle», le ministre de la Santé Alain Berset se retrouve parfois bien seul au centre des critiques. © Keystone-archives
En première ligne dans «la plus grande crise sanitaire depuis un siècle», le ministre de la Santé Alain Berset se retrouve parfois bien seul au centre des critiques. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
11.02.2021

Alors que la grogne contre les mesures sanitaires s’accroît, le ministre de la Santé Alain Berset demande de la patience tout en laissant entrevoir certains assouplissements à confirmer la semaine prochaine. Interview

Xavier Lambiel et Philippe Castella

Pandémie » La semaine passée, Alain Berset douchait les espoirs de tous ceux qui espéraient voir cafés et commerces rouvrir le 1er mars: «Il n’est pas réaliste d’envisager un assouplissement majeur à cette date-là», annonçait le ministre de la Santé, la faute aux nouveaux variants du virus en pleine expansion. Les critiques ont été vives, acerbes même. Dans cette interview, il nous offre un rayon de soleil: le Conseil fédéral devrait décider de certains assouplissements mercredi prochain. Le Fribourgeois répond aussi aux nombreux reproches sur l’absence de critères clairs et de plan de sortie.

Nous en avons tous marre de rester enfermés. Vos dernières déclarations ont suscité la colère. Dites-nous que vous allez annoncer des assouplissements mercredi prochain&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00