La Liberté

Pas d’outil hors la loi

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Une base légale est nécessaire au lancement de l’application de traçage des contacts, a décidé le parlement. © Keystone-archives
Une base légale est nécessaire au lancement de l’application de traçage des contacts, a décidé le parlement. © Keystone-archives
Pas d’outil hors la loi
Pas d’outil hors la loi
Partager cet article sur:
07.05.2020

Le lancement de l’application Covid-19 à large échelle est repoussé. Pas grave, pour ses concepteurs

Ariane Gigon

Contrôle » Le Conseil fédéral doit un peu ralentir le rythme: l’application pour smartphones destinée à signaler les cas de Covid-19 ne pourra pas être pleinement déployée mi-mai comme prévu. Le parlement a en effet décidé qu’il fallait une base légale pour cette appli, nommée DP3T. Une phase de test pourra en revanche être lancée prochainement.

La date du 11 mai était avancée pour la mise en œuvre de ce programme, destiné à alerter des usagers anonymement qu’une personne croisée est malade. La Confédération travaille notamment avec les Ecoles polytechniques fédérales (voir La Liberté du 1er mai) pour développer le système DP3T (Decentralized privacy-preserving proximity tracing) basé sur la technologie Bluetooth. Mais le calendrier doit être revu

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00