La Liberté

Pas d’union sacrée sur le confinement

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Restez à la maison»: la recommandation est plutôt bien suivie par les Suisses, petits et grands. © Keystone
«Restez à la maison»: la recommandation est plutôt bien suivie par les Suisses, petits et grands. © Keystone
Partager cet article sur:
25.03.2020

Certains médecins veulent un durcissement des mesures, d’autres suggèrent au contraire d’attendre

Sevan Pearson

Mesures » Après la France et l’Italie, l’Inde a décrété ce mardi trois semaines de confinement total. Le but: enrayer la propagation du coronavirus. A l’inverse, au Royaume-Uni, la stratégie première a été celle de l’immunité collective. En laissant l’épidémie circuler, les autorités espéraient rendre la population résistante au virus. Revirement la semaine dernière: le premier ministre Boris Johnson a demandé à ses concitoyens d’éviter tout contact social et tout déplacement «non essentiel» et recommandé aux personnes âgées et aux femmes enceintes de s’isoler pendant trois mois.

Et en Suisse? Le Conseil fédéral a durci les règles vendredi dernier (en limitant davantage encore les contacts sociaux et en appelant la population à rester a

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00