La Liberté

Pas de saturation imminente

Partager cet article sur:
28.03.2020

Soins intensifs » Interrogés par l’ATS, les cantons romands disent ne pas manquer à l’heure actuelle de lits en soins intensifs ni entrevoir un risque imminent de saturation. Ils contredisent ainsi l’étude de l’EPFZ avertissant que la Suisse allait manquer de lits en soins intensifs dès jeudi prochain en raison de la progression du coronavirus (lire notre édition d’hier).

A Genève, les HUG ne voient pour le moment aucun risque de saturation de leurs soins intensifs, contrairement à ce que qu’indique l’étude affirmant que Genève devrait manquer prochainement de lits. «Nous avons pris les devants depuis le début de la crise afin d’être prêts à répondre aux besoins», a indiqué le porte-parole des HUG Nicolas de Saussure. Les HUG peuvent facilement disposer de cinq fois plus de lits de soins intensifs qu’en période de fonctionnement normal.

Même ton rassurant en Valais. Le Département de la santé, des affaires sociales et de la culture (DSSC) a indiqué que l’étude de l’EPFZ se base «sur les capacités ordinaires de l’Hôpital du Valais et ne prend pas en compte le dispositif mis en place ces dernières semaines. Les mesures annoncées le 24 mars aux médias permettent à l’Hôpital du Valais de doubler sa capacité en soins intensifs. ATS

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00