La Liberté

Passe d’armes annoncée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Selon le Conseil fédéral, la pratique du tir bénéficie de «laissez-passer» dans la version préférentielle accordée par l’UE à la Suisse. © Keystone
Selon le Conseil fédéral, la pratique du tir bénéficie de «laissez-passer» dans la version préférentielle accordée par l’UE à la Suisse. © Keystone
Partager cet article sur:
14.02.2019

Le comité référendaire dénonce un «diktat de l’UE». Pour le Conseil fédéral, personne ne sera désarmé

Boris Busslinger, Le Temps

Directive européenne » Le 19 mai prochain, les Suisses seront conviés aux urnes pour s’exprimer sur la reprise de la directive européenne sur les armes dans le cadre des accords de Schengen. Les référendaires dénoncent un nouveau «diktat de l’UE», qui chercherait à affaiblir les Suisses en leur retirant leurs moyens de défense. «Personne ne sera désarmé», a toutefois insisté hier Karin Keller-Sutter, la nouvelle ministre de Justice et police. Explications.

1. De quoi parle-t-on?

En tant que membre des accords de Schengen-Dublin, la Suisse est tenue de reprendre les évolutions du traité. Or, en 2013, l’UE a décidé de réviser sa directive sur les armes. Deux ans plus tard, deux attentats font près de 150 morts en France: ils imprègnent cette réforme du traumatisme français.

Lo

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00