La Liberté

Personnel mal protégé

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Au Tessin, des infirmières sont convaincues d’avoir été contaminées par des substances hautement toxiques sur leur lieu de travail. © Keystone-photo prétexte
Au Tessin, des infirmières sont convaincues d’avoir été contaminées par des substances hautement toxiques sur leur lieu de travail. © Keystone-photo prétexte
Partager cet article sur:
01.03.2021

Tombées malades, elles avaient préparé des «chimios» à l’hôpital de Bellinzone sans protection adéquate

Andrée-Marie Dussault

Contaminations » Sept ex-infirmières ont-elles été rendues malades par la manipulation de médicaments anticancer à l’Hôpital San Giovanni de Bellinzone? La question fait grand bruit au Tessin. Agées de 60 à 70 ans, ces anciennes soignantes affirment souffrir de maladies graves. L’organe qui chapeaute l’hôpital public tessinois, l’Entité hospitalière tessinoise (EOC), confirme avoir été saisi du problème, mais précise qu’il est impossible en l’état d’établir un lien causal.

Le Mouvement pour le socialisme (MPS) a interpellé le Conseil d’Etat. Il estime que, dans le milieu hospitalier, «on essaie d’étouffer un scandale». Le député MPS Matteo Pronzini, membre de la direction nationale du syndicat Unia, fait un lien avec l’amiante, causant des maladies prof

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00