La Liberté

Personnes surendettées: faut-il effacer l’ardoise?

Claude Hêche (ps, JU) © DR
Claude Hêche (ps, JU) © DR
Nicolas Jeandin, Professeur à l’Université de Genève, juge suppléant à la Cour de justice © DR
Nicolas Jeandin, Professeur à l’Université de Genève, juge suppléant à la Cour de justice © DR
Partager cet article sur:
03.03.2019

Le Parlement est prêt à faire un geste pour les personnes les plus endettées. Les créanciers se montrent dubitatifs.

Sandrine Hochstrasser

Finances » C’est un jeune horticulteur qui maîtrise mieux ses sécateurs que son ordinateur. Il court les jardins, mais sous-estime ses devis et délaisse ses tâches administratives. Il se retrouve taxé d’office, largement au-dessus de ses revenus réels. Les poursuites s’enchaînent. Après quelques années, le jeune homme a accumulé 200 000 francs de dettes. Et n’a aucune structure de type SA ou Sàrl pour lui servir de paratonnerre.

C’est le genre de personnes surendettées que Sébastien Mercier, secrétaire général de l’organisation Dettes conseils Suisse rencontre au quotidien. «La majorité d’entre elles n’ont pas vécu au-dessus de leurs moyens, souligne-t-il. Elles se sont cassé la figure à cause d’un divorce, d’un licenciement ou d’un accident de la vie. Puis ell

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00