La Liberté

Politiciens dans la tourmente Crypto

Georg Stucky (à gauche), ancien parlementaire (ZG) ainsi que membre du conseil d’administration de Crypto AG, ne répond pas aux sollicitations de la presse. L’ancien conseiller fédéral lucernois Kaspar Villiger nie avoir eu connaissance de l’affaire. © Keystone-archives
Georg Stucky (à gauche), ancien parlementaire (ZG) ainsi que membre du conseil d’administration de Crypto AG, ne répond pas aux sollicitations de la presse. L’ancien conseiller fédéral lucernois Kaspar Villiger nie avoir eu connaissance de l’affaire. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
17.02.2020

Les révélations de la presse sur Crypto AG secouent le monde politique. PLR et PDC appellent à la retenue

Cryptoleaks » Alors que les médias révèlent chaque jour de nouveaux éléments dans l’affaire Crypto, les partis bourgeois appellent à la retenue. Il faut d’abord attendre les conclusions des enquêtes en cours avant d’aller plus loin, soulignent-ils. Mais la question lancinante dans la presse dominicale reste: qui savait et n’a rien dit?

Plusieurs conseillers fédéraux et des conseillers aux Etats de toutes les régions linguistiques auraient eu connaissance des activités d’espionnage de Crypto AG. Selon la NZZ am Sonntag et la SonntagsZeitung, la conseillère fédérale PLR Karin Keller-Sutter a soumis au Conseil fédéral des documents montrant que l’ancien ministre de la Justice Arnold Koller (pdc) avait été informé des enquêtes de la police fédérale sur l’entreprise zougoise dans les années 1990.

Le PLR pointé du doigt

Il aurait aussi eu connaissance des contacts de l’ancien conseiller fédéral Kaspar Villiger (plr) avec un membre du conseil d’administration de la société. Ce

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00