La Liberté

Pour avoir un ministre, les Verts risquent d’attendre

La présidente des Verts Regula Rytz a affiché dimanche pour la première fois la volonté de son parti d'accéder au Conseil fédéral. © KEYSTONE
La présidente des Verts Regula Rytz a affiché dimanche pour la première fois la volonté de son parti d'accéder au Conseil fédéral. © KEYSTONE
22.10.2019

L’élection d’un vert au Conseil fédéral en décembre n’est pas le scénario le plus probable. 

Philippe Castella

Formule magique » Après leur incroyable progression ce dimanche, les Verts arriveront-ils à décrocher un siège au Conseil fédéral le 11 décembre? Plus tard? Jamais? Les paris sont ouverts. Leur meilleure chance dans deux mois est de viser un siège PLR, celui du critiqué Ignazio Cassis. Les autres scénarios envisageables n’ont guère de consistance.

Les Verts ont pour eux l’argument du nombre: avec 28 sièges au National contre 29 au PLR, pourquoi n’auraient-ils droit à aucun ministre et le PLR deux? Celui de la concordance aussi: «La majorité PLR-UDC au Conseil fédéral ne représente pas les nouveaux équilibres au parlement», justifie leur vice-présidente Lisa Mazzone.

Ce scénario de putsch implique néanmoins le soutien du PS, du PDC et des Vert’libéraux

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00