La Liberté

Pression accrue sur l’économie

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Désireux à 50,7% d’obliger les multinationales et leurs filiales à l’étranger à renoncer aux atteintes à l’environnement et aux droits humains, le peuple suisse est le perdant malheureux de ce week-end de votations. © Keystone
Désireux à 50,7% d’obliger les multinationales et leurs filiales à l’étranger à renoncer aux atteintes à l’environnement et aux droits humains, le peuple suisse est le perdant malheureux de ce week-end de votations. © Keystone
Karin Keller-Sutter a affiché son habileté. © Keystone
Karin Keller-Sutter a affiché son habileté. © Keystone
Partager cet article sur:
30.11.2020

L’initiative «pour des entreprises responsables» échoue à la majorité des cantons, mais le oui du peuple renforce l’exigence de moralisation des multinationales. Le contre-projet sera rapidement mis en œuvre

Xavier Lambiel et Philippe Castella

Votations » Le peuple suisse a dit un petit oui à l’initiative «pour des entreprises responsables» (50,7%), mais celle-ci bute sur la majorité des cantons, qu’elle est loin d’obtenir (8,5 sur 23). Un scénario qui ne s’était plus reproduit depuis 1955, avec une initiative de l’Union syndicale suisse sur la protection des locataires et des consommateurs.

Pour les 130 ONG (organisations non gouvernementales) qui mènent campagne depuis des années, la défaite est amère. Président du comité d’initiative, Dick Marty perçoit pourtant les choses différemment: «Nous n’avons pas gagné, mais le Conseil fédéral, le parlement et Economiesuisse ont perdu, car une majorité du peuple veut aller plus loin que le contre-projet.»

Contre-projet décrié

A résultat exceptionne

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00