La Liberté

Punir l’homophobie?

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le 17 mai dernier, plusieurs organisations déposaient une motion dans 13 cantons, exigeant l’établissement de statistiques répertoriant les agressions homophobes. © Keystone
Le 17 mai dernier, plusieurs organisations déposaient une motion dans 13 cantons, exigeant l’établissement de statistiques répertoriant les agressions homophobes. © Keystone
Partager cet article sur:
12.01.2020

L’exemple de la norme pénale antiraciste montre ce que son extension changerait pour les homosexuels

Christiane Imsand

Discriminations » Afficher son homosexualité reste un risque. Un jeune couple gay en a fait l’expérience lors de la nuit de Nouvel-An dans la vieille ville de Zurich. Agressés par quatre inconnus à la sortie d’un bar, les deux hommes ont été blessés au visage. La police a été alertée, mais les agresseurs courent toujours.

Chacun tire des conclusions différentes de cette affaire. Les adversaires de l’extension à l’homophobie de la norme pénale contre le racisme ne manquent pas de souligner que le droit actuel permet déjà de poursuivre les auteurs d’une telle agression. «Les délits violents sont de toute manière sanctionnés par le droit pénal», souligne le conseiller national UDC Roger Köppel via le service de presse du parti. «Il en va de même des insultes et des injures.»

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00