La Liberté

Quand le CO2 devient glace sèche

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Chez PanGas, la neige carbonique est pressée pour en faire des pellets ou des blocs, servant notamment au transport de vaccins. © Alain Wicht
Chez PanGas, la neige carbonique est pressée pour en faire des pellets ou des blocs, servant notamment au transport de vaccins. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
07.04.2021

Une usine lucernoise fabrique un matériau pour transporter des produits à très basse température

Sevan Pearson

Industrie » D’énormes citernes verticales surmontées du logo PanGas frappent le regard au milieu des collines verdoyantes de la campagne lucernoise. C’est ici, dans la zone industrielle de Dagmersellen, que l’entreprise spécialisée dans l’élaboration de différents gaz exploite un grand site de production. Parmi ses nombreuses activités, la fabrication de la glace sèche. Il s’agit de neige carbonique pressée pour en faire des pellets ou des blocs. Utile pour transporter certaines denrées alimentaires à très basse température (quasiment – 80°), elle est également employée pour acheminer des médicaments ou des vaccins.

Glace issue des déchets

«La glace sèche est très appréciée des compagnies aériennes, car elle permet de réfrigérer des aliments

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00