La Liberté

Renforcer la lutte contre le viol

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Manifestation à Lausanne en novembre 2019 à l’occasion de la Journée pour l’éliminationn de la violence à l’égard des femmes. © Keystone
Manifestation à Lausanne en novembre 2019 à l’occasion de la Journée pour l’éliminationn de la violence à l’égard des femmes. © Keystone
Partager cet article sur:
27.06.2020

Qualification restrictive, enquêtes incomplètes, justice lente, l’agression sexuelle est mal poursuivie

Laura Drompt, Le Courrier

Violences sexuelles » «Non, c’est non.» La devise est-elle enfin entrée dans les mœurs? La lutte contre les violences sexuelles, notamment le viol, a été un point central de la grève féministe du 14 juin ou du mouvement #Metoo. Or, le Code pénal suisse n’a pas été révisé en profondeur depuis 1942 et sa définition du viol s’avère obsolète (lire ci-dessous). Des chantiers législatifs sont en cours afin de mieux tenir compte des réalités sociales et de l’intérêt des victimes. Une révision des peines – à la hausse – est prévue.

Cela permettra-t-il aux victimes de se reconstruire après un viol? De diminuer les passages à l’acte? Si une nouvelle définition légale du viol apporterait des réponses, les peines de prison ferme ne font pas l

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00