La Liberté

Rentes-ponts presque réglées

Partager cet article sur:
03.06.2020

National » Les Chambres restent divisées sur le plafond des rentes-ponts pour les chômeurs âgés en fin de droit.

Les Chambres fédérales restent divisées sur le plafond des rentes-ponts pour les chômeurs âgés en fin de droit. Le National a maintenu hier sa position pour les personnes seules. Une conciliation sera nécessaire. L’examen de la loi sur la prestation transitoire pour les chômeurs âgés a été interrompu lors de la session de printemps à cause de la crise du coronavirus.

Hier, les députés ont persisté sur la question de la rente-pont pour les personnes seules. Selon eux, le plafond de celle-ci doit correspondre à 2,25 fois les besoins vitaux, soit 43 762 francs. Ils ont pris cette décision par 160 voix contre 28.

Le Conseil des Etats veut baisser la limite à deux fois ces besoins (38 900 francs). Selon cette version, 6% des personnes qui recevront une rente-pont se trouveront sous le minimum vital, contre 3% avec la version du National, a précisé Philippe Nantermod (plr/VS) au nom de la commission.

Les deux Chambres se sont déjà accordées sur les montants pour les ménages de plus d’une personne, soit les couples et les partenaires enregistrés avec ou sans enfants, ainsi que les parents célibataires. Ces derniers devraient obtenir 65 643 francs.

Les députés ont en revanche rejoint la position des sénateurs concernant les frais médicaux. Ils seront inclus dans le plafond pour les prestations transitoires. Une enveloppe maximale de 5000 francs est prévue pour les personnes seules, et du double pour les ménages de plus d’une personne.

Les Verts s’y sont opposés. Selon Katharina Prelicz-Huber (verts/ZH), il s’agit d’un geste d’humanité important pour les personnes concernées. Leur budget est déjà serré, si les frais médicaux ne sont pas payés séparément, ces personnes vivront à nouveau sous le niveau existentiel.

La différence représente 1% de la totalité des coûts, a précisé le conseiller fédéral Alain Berset. Mais, a-t-il souligné, pour les personnes touchées, elle est importante.

La rente-pont fait partie d’un paquet de mesures que le Conseil fédéral a élaboré avec les partenaires sociaux pour favoriser la main-d’oeuvre indigène et répondre à l’initiative UDC contre la libre circulation soumise au vote le 17 mai. Elle ne sera utilisée que lorsque toutes les autres dispositions auront échoué.

La prestation doit permettre un passage à la retraite en toute dignité à des personnes de 60 ans et plus qui n’arrivent pas à retrouver un travail. ATS

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00