La Liberté

Saute-frontière risqué

Limiter le recours aux antibiotiques passe par une révision de la Convention de Carnot. © Corinne Aeberhard-archives
Limiter le recours aux antibiotiques passe par une révision de la Convention de Carnot. © Corinne Aeberhard-archives
Saute-frontière risqué
Saute-frontière risqué
17.12.2018

La Convention de Carnot de 1889 permet aux vétérinaires français de soigner des bêtes en Suisse

Pierre-André Sieber

Vétérinaires » Importation illégale de médicaments vétérinaires: après l’interception à Chavannes-de-Bogis (VD) de M*, un praticien français, l’Association suisse des vétérinaires cantonaux Ouest (ASVC Ouest) entend mettre le holà. Son levier? La très ancienne Convention de Carnot, du nom de Sadi Carnot, président de la République française à l’époque de la signature de cet accord le 29 mai 1889! Le conseiller national Jean-Paul Gschwind (pdc, JU) vient de déposer une interpellation pour inviter le Conseil fédéral à agir.

Ce traité permet aux vétérinaires de gros animaux français d’exercer leur art en Suisse sur une bande de 10 km qui court le long de la frontière et vice versa. Sauf que M* (nos éditions des 10, 14 et 17.11) a poussé le boucho

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00