La Liberté

Se soigner avec Darwin

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’ethnie Chimane, dans la jungle amazonienne bolivienne, présente la meilleure santé cardiovasculaire au monde. Le mode de vie et l’alimentation de ces chasseurs-cueilleurs intéressent de près les médecins évolutionnistes. © DR
L’ethnie Chimane, dans la jungle amazonienne bolivienne, présente la meilleure santé cardiovasculaire au monde. Le mode de vie et l’alimentation de ces chasseurs-cueilleurs intéressent de près les médecins évolutionnistes. © DR
Partager cet article sur:
30.09.2019

Afin de mieux traiter les maladies, des chercheurs étudient leurs origines. Les facultés s’y intéressent

Pascal Fleury

Santé » Et si nos ancêtres chasseurs-cueilleurs de la préhistoire avaient quelque chose à nous dire sur nos maladies et sur leur possible guérison? Et si les momies de l’Egypte ancienne ou les peuples autochtones des régions les plus reculées de l’Amazonie pouvaient nous fournir des recettes pour rester en bonne santé? Ces questions, des chercheurs se les posent, grâce aux progrès de la biologie moléculaire et de la génétique. Et peu à peu, les facultés de médecine s’y mettent. Partant de l’idée que la maladie, ce n’est pas seulement une anomalie à un instant donné chez un patient particulier, mais un processus évolutif qui s’inscrit dans l’histoire de l’humanité, ils s’interrogent sur la genèse de nos pathologies. L’idée est de mieux comprendre pourquoi, &laqu

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00