La Liberté

Soldates recherchées

Sous les drapeaux, les femmes sont encore largement sous-représentées, mais elles ne sont pas les moins motivées. © Keystone-archives
Sous les drapeaux, les femmes sont encore largement sous-représentées, mais elles ne sont pas les moins motivées. © Keystone-archives
Olivia de Weck est avocate à Genève et capitaine à l’armée
Olivia de Weck est avocate à Genève et capitaine à l’armée
16.07.2019

Les officiers suisses se mobilisent pour accueillir davantage de femmes dans les rangs de l’armée

Louis Rossier

Service militaire, Olivia De Weck » Elles ne sont qu’un petit millier à avoir choisi de se rendre sous les drapeaux, soit 0,7% des effectifs totaux de l’armée suisse. C’est le taux le plus bas d’Europe, et pour la Société suisse des officiers (SSO), ce n’est pas assez. Réuni à la fin du mois de juin à Paudex (VD), son comité exécutif a rédigé à l’attention de la ministre de la Défense Viola Amherd un programme en quatre points visant à favoriser l’intégration des femmes dans l’armée.

«C’est incroyable d’avoir renoncé à ce potentiel jusqu’ici», déclare le colonel Stefan Holenstein, président de la SSO. L’officier d’état-major général balaie l’argument du physique: «Les femmes apportent aussi de précieuses compétences civiles dans des domaines comme la sécurité numérique, la médecine, le soutien logistique, etc.»

Des mesures concrètes

Entre 3000 et 5000 femmes dans l’armée, c’est l’objectif que la SSO se propose d’atteindre d’ici quatre ans. Pour ce faire, les officiers é

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00