La Liberté

Susanne Ruoff mal prise

09.02.2018

La cheffe de La Poste dit n’avoir rien su des tricheries de Carpostal avant 2017. Mais elle a été alertée en 2012 et 2013

Philippe Boeglin

Malversations »   Comme pressenti, Susanne Ruoff ne s’est pas tirée d’affaire mardi dernier lors de sa conférence de presse, à la mise en scène pourtant bien huilée. Elle se fait secouer sans ménagement par les tricheries comptables de la filiale Carpostal, et les 78,3 millions de francs de subventions publiques encaissées en trop. Selon les dernières informations dévoilées, la directrice générale de La Poste avait été mise au courant de potentiels problèmes au sein de la compagnie en 2012, puis en 2013. Donc bien avant… novembre 2017, date à laquelle elle a affirmé avoir été informée.

La température de son siège chauffe. Les principaux partis politiques font monter la pression. A l’exception notable du PDC, parti de la conseillère fédérale de tutelle, Doris Le

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00