La Liberté

Trop de pouvoir pour la police?

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les opposants dénoncent des détentions «arbitraires» de personnes, notamment des enfants, n’ayant pas commis de délit. © Keystone
Les opposants dénoncent des détentions «arbitraires» de personnes, notamment des enfants, n’ayant pas commis de délit. © Keystone
Partager cet article sur:
14.04.2021

Les mesures antiterroristes, soumises à votation, ne plaisent pas à tout le monde

Philippe Boeglin

Terrorisme » Pour la Suisse, l’année 2020 a été marquée par un triste baptême du feu: les deux premières attaques à connotation terroriste, perpétrées au couteau à Morges – un mort – et à Lugano – deux blessés. C’est dans ce contexte que se profile la votation du 13 juin, qui porte sur les «mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT)». Le peuple dira s’il souhaite limiter les libertés d’individus suspects, mais dont la culpabilité n’a pas (encore) été attestée par un tribunal. Un projet contesté par des organisations de la société civile et plusieurs jeunesses de partis politiques, de gauche et de droite libérale, qui mettent en cause sa proportionnalité et son utilité.

Les opposants auront fort à faire. Face à eux, le

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00