La Liberté

Un cercle vicieux sous la loupe

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Des Genevois ont été envoyés au pénitencier de Bellechasse au nom d’une loi sur l’alcoolisme. © Alain Wicht-archives
Des Genevois ont été envoyés au pénitencier de Bellechasse au nom d’une loi sur l’alcoolisme. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
19.01.2017

Une commission enquête sur les internements abusifs pratiqués en Suisse jusqu’en 1981

Christine Wuillemin

Histoire suisse »   Le scandale des enfants arrachés à leurs parents et placés de force jusque dans les années 1980 en Suisse a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. On connaît moins le destin de dizaines de milliers d’adultes emprisonnés, sans jugement, pour des bagatelles: fainéantise, alcoolisme, prostitution ou procréation hors mariage. Pourtant, il existe un lien entre ces deux aspects peu reluisants de l’histoire suisse. Des témoignages mettent en lumière le cumul de ces deux types de mesures coercitives.

«Certaines personnes placées dans leur enfance, parce que leurs parents étaient pauvres par exemple, ont souffert d’une mauvaise réputation par la suite. Une stigmatisation qui a parfois conduit à un internement administratif à l’adolescence ou à l’âge adulte», expli

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00