La Liberté

Un ministre à l’arrêt

Johann Schneider-Ammann a dû se justifier devant les commissions parlementaires. © Keystone
Johann Schneider-Ammann a dû se justifier devant les commissions parlementaires. © Keystone
19.07.2018

Johann Schneider-Ammann a été averti neuf fois avant la débâcle de la flotte suisse. Mais il a peu réagi

Philippe Boeglin

Marine » Deux cent quinze millions de francs. C’est le trou creusé en 2017 dans la caisse fédérale par une partie de la flotte suisse de haute mer. La Confédération paie au prix fort les déboires des compagnies privées, elle qui s’était portée caution de leurs prêts bancaires (lire ci-dessous). Et la facture pourrait s’alourdir: l’administration a mis 100 millions supplémentaires de côté, ayant constaté qu’une autre société vivait des heures difficiles.

L’heure de déterminer les responsabilités a sonné. Dans un rapport récent, les commissions de gestion – la haute surveillance parlementaire – n’ont pas été tendres avec l’autorité de tutelle, le Département fédéral de l’économie (DEFR). Elles le taxent de passivit&eacu

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00