La Liberté

Un revenu fictif sur le ballant

Les propriétaires s’acquittent toujours d’une taxe sur la valeur locative. Jusqu’à quand? © Keystone
Les propriétaires s’acquittent toujours d’une taxe sur la valeur locative. Jusqu’à quand? © Keystone
16.02.2019

L’abolition de la valeur locative bute sur le nœud gordien de la déduction des intérêts hypothécaires

Christiane Imsand

Propriétaires » C’est l’époque où l’on remplit sa déclaration d’impôt. De nombreux propriétaires de maison ou d’appartement tiquent sur la petite ligne qui les contraint à déclarer un revenu fictif correspondant à ce qu’ils percevraient en cas de location de leur logement à un tiers. Il est vrai qu’en contrepartie de cette valeur locative ajoutée à leur revenu, ils peuvent déduire les frais d’entretien et, surtout, les intérêts hypothécaires, mais ce n’est fiscalement intéressant qu’en cas de fort endettement.

Le système est critiqué de toutes parts car il présente un gros défaut: il dissuade les propriétaires de rembourser leur dette. «La dette publique de la Suisse est en baisse, par contre sa dette privée ne cesse d’augmenter», so

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00