La Liberté

Un révisionniste condamné

09.10.2018

Valais » Le révisionniste valaisan René-Louis Berclaz a écopé d’une nouvelle condamnation pour avoir mis en doute l’existence des chambres à gaz nazies. Il a été condamné à une peine pécuniaire de 140 jours-amende sans sursis.

Jugé le 4 octobre par le Tribunal de Sierre, le procureur avait requis 140 jours-amende avec sursis et 1000 fr. d’amende pour discrimination raciale. Le juge n’a pas accordé le sursis, a-t-il indiqué hier à l’agence Keystone-ATS, revenant sur une information en ligne du Nouvelliste. Il a en conséquence renoncé à l’amende.

Actuellement retraité, l’accusé avait soutenu sur son site internet que les chambres à gaz nazies étaient un point controversé de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. Il n’avait pas retiré les propos de son site. ATS

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00