La Liberté

Un révisionniste condamné

09.10.2018

Valais » Le révisionniste valaisan René-Louis Berclaz a écopé d’une nouvelle condamnation pour avoir mis en doute l’existence des chambres à gaz nazies. Il a été condamné à une peine pécuniaire de 140 jours-amende sans sursis.

Jugé le 4 octobre par le Tribunal de Sierre, le procureur avait requis 140 jours-amende avec sursis et 1000 fr. d’amende pour discrimination raciale. Le juge n’a pas accordé le sursis, a-t-il indiqué hier à l’agence Keystone-ATS, revenant sur une information en ligne du Nouvelliste. Il a en conséquence renoncé à l’amende.

Actuellement retraité, l’accusé avait soutenu sur son site internet que les chambres à gaz nazies étaient un point controversé de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. Il n’avait pas retiré les propos de son site. ATS

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00