La Liberté

«Une envie de changement»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Malgré la file d’automobilistes attendant la commande de leur hamburger à Crissier, lundi dernier, nombreux sont les Suisses qui aspirent à un autre mode de consommation. © Keystone
Malgré la file d’automobilistes attendant la commande de leur hamburger à Crissier, lundi dernier, nombreux sont les Suisses qui aspirent à un autre mode de consommation. © Keystone
Partager cet article sur:
02.05.2020

Intitulée «L’ Appel du 4 mai», la pétition sera remise lundi aux parlementaires à Berne

Sevan Pearson

Société civile » «Pour un redémarrage plus humaniste, local et durable»: c’est ce que demande la pétition non partisane «L’Appel du 4 mai» qui, vendredi soir, réunissait près de 40 000 signatures. Lancée le 23 avril, elle invite le monde politique à tenir compte de l’aspiration d’un certain nombre de citoyens à un «nouveau départ», après des semaines de semi-confinement.

Lundi, la pétition sera remise aux parlementaires lors de leur session spéciale à Berne. Entretien avec l’un de ceux qui sont à la base de la démarche, Gilles Cottet, enseignant du secondaire II et membre des Verts vaudois.

Pourquoi avoir lancé cette pétition demandant «un redémarrage plus humaniste, local et durable»?

Gilles Cottet: Je constate

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00