La Liberté

Une fleur pour l’aviation privée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’aviation d’affaires – ici à Cointrin en 2016 – pourrait bénéficier d’une taxe réduite. © Alain Wicht
L’aviation d’affaires – ici à Cointrin en 2016 – pourrait bénéficier d’une taxe réduite. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
08.09.2020

Le Conseil des Etats a affiné hier le projet de réduction des gaz à effet de serre

Philippe Castella

Climat » C’est l’un des projets phares de cette législature. Il faut dire que l’enjeu est de taille: «La révision de la loi sur le CO2 est le principal instrument pour la protection du climat», a rappelé hier le sénateur Damian Müller (plr, LU). Le parlement va essayer de boucler ce projet durant cette session d’automne. Cela permettrait un vote populaire l’an prochain, le lancement d’un référendum par l’UDC étant garanti, et une entrée en vigueur en 2022 en cas de oui à la loi.

Le Conseil des Etats a fait hier une bonne part du chemin en se ralliant sur la plupart des points à la version du Conseil national. Il s’en est tout de même distancié sur un point sensible, en offrant une fleur à l’aviation privée. Par 22 voix contre 19, la Chambre des cantons a opté pour une taxe unique de 500 fra

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00