La Liberté

«Une lutte de six à neuf mois»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le professeur Jacques Cornuz préside le nouveau Conseil scientifique vaudois consacré au coronavirus. Unisanté
Le professeur Jacques Cornuz préside le nouveau Conseil scientifique vaudois consacré au coronavirus. Unisanté
Partager cet article sur:
24.10.2020

Pour maîtriser la pandémie, un Conseil scientifique, premier du genre en Suisse, apporte une aide clé aux autorités vaudoises. Interview du professeur Jacques Cornuz

Raphaël Besson

Covid-19 » Directeur général d’Unisanté (fusion de quatre institutions vaudoises), qui a pris en charge depuis mars plus de 19 000 patients dans le cadre du Covid-19, le professeur Jacques Cornuz préside le nouveau Conseil scientifique vaudois consacré au virus, premier du genre en Suisse. Il souligne l’importance d’essayer de conserver la grande majorité des activités médicales et appelle à davantage de synergies régionales.

Quelle est la gravité de la situation?

Jacques Cornuz: C’est grave parce que l’on voit une nette augmentation des hospitalisations, en particulier des personnes d’âge mûr. Cela nécessite une réaction forte, sans ambiguïté, du moment qu’il a été décidé – et je soutiens cette orientation – de ne pas confiner et donc

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00