La Liberté

Une mise à mort de la clause guillotine

Envoyé au front sur le dossier ­européen, le nouveau ­ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis se serait ­sûrement bien passé de l’idée de la présidente du PLR Petra Gössi, qui ne lui facilite pas la tâche. © Keystone-­archives
Envoyé au front sur le dossier ­européen, le nouveau ­ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis se serait ­sûrement bien passé de l’idée de la présidente du PLR Petra Gössi, qui ne lui facilite pas la tâche. © Keystone-­archives
Une mise à mort de la clause guillotine
Une mise à mort de la clause guillotine
29.11.2017

Une idée iconoclaste de Petra Gössi, la présidente du Parti libéral-radical (PLR), divise ses troupes

Pierre-André Sieber

Suisse-UE »   «La clause guillotine paralyse la politique européenne et elle doit être abolie.» Ce n’est pas l’UDC qui le dit, mais la présidente du PLR Petra Gössi. Elle n’y va pas par quatre chemins lorsqu’elle accorde des interviews sur le sujet à nos confrères alémaniques de Zentralschweiz am Sonntag. La patronne du PLR estime que pareille révolution ne mettrait pas en péril les accords bilatéraux. Au contraire, elle juge que cela débloquerait les négociations avec l’Union européenne (UE) sur l’accord-cadre – préconisant un mécanisme commun d’adoption du droit européen et de règlement des différends –, le moment étant ainsi idéal.

La cheffe de file libérale-radicale espère en faire une idée acceptée par le PLR sous la Coupole.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00