La Liberté

Une police des trains à muscler

La Police des transports met parfois du temps à intervenir après des incivilités. © Keystone
La Police des transports met parfois du temps à intervenir après des incivilités. © Keystone
11.01.2019

La police des transports manque d’agents en Suisse romande, selon le syndicat SEV

Philippe Boeglin

Transports publics » La scène dont nous sommes témoin se déroule dans un train CFF circulant entre deux gares importantes de Suisse, durant les fêtes de fin d’année. Deux passagers «s’empoignent». Heureusement pas trop grave, l’échauffourée amène tout de même la contrôleuse à appeler la police des transports afin qu’elle intervienne lors de l’arrivée imminente en gare. Mais aucun agent ne se trouve à la descente du train.

La police des transports, financée entièrement par les CFF, manque-t-elle de forces? C’est en tout cas l’avis du Syndicat du personnel des transports (SEV). Jürg Hurni, secrétaire syndical en charge du dossier, identifie même une situation plus aiguë à l’ouest de la Sarine. «En Suisse romande, nous dénombrons 33 agents sur le terrain et 3 collaborateurs administratifs. Un effectif de 40 agents sur le terrain constituerait un strict minimum. Nous estimons donc qu’aujourd’hui, il manque du personnel dans la Police des transports en Suisse romande.» Ces carenc

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00