La Liberté

Une professeure licenciée

16.07.2019

Poly de Zurich » Le Conseil des Ecoles polytechniques fédérales (EPF) accepte la demande de licenciement d’une professeure que lui a soumise l’EPF de Zurich. Il considère que les allégations de mobbing formulées à l’encontre de cette professeure sont «justifiées».

Le Conseil des EPF ainsi que les institutions du domaine des EPF «prônent une culture de respect mutuel», a-t-il indiqué hier. Des mesures supplémentaires sont prévues dans ce domaine. C’est la première fois en 164 ans d’existence que l’EPF de Zurich licencie un membre du corps professoral.

La professeure a été entendue par le Conseil des EPF. Il a analysé «en détail les prises de position» qu’elle lui a adressées, ainsi que «l’ensemble des déclarations et enquêtes antérieures, et examiné les différents arguments invoqués».

«Après une discussion approfondie», le Conseil des EPF a décidé d’accéder à la demande de licenciement formulée le 12 mars par la haute école. La professeure concernée a été informée des raisons détaillées de cette décision.

Dans son communiqué, le Conseil des EPF rappelle qu’il est tenu de garantir protection et assistance aux collaborateurs du domaine des EPF. «Le respect mutuel est le fondement d’une collaboration fructueuse et réussie.» ATS

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00