La Liberté

Verts et PBD contre «No Billag»

30.10.2017

Médias »   Lors de leurs assemblées respectives samedi, les délégués des Verts et ceux du Parti bourgeois-démocratique (PBD) ont recommandé de voter «non» à l’initiative «No Billag» qui souhaite supprimer la redevance radio et télévision.

Dans son discours d’ouverture à Riehen (BS), la conseillère nationale verte genevoise Lisa Mazzone a relevé que «l’information est un bien culturel précieux. Elle permet le débat, la prise de conscience, l’engagement. Elle se transforme en chien de garde face aux dérives ou aux abus.»

Pour la vice-présidente des Verts, dans une démocratie en bonne santé, «l’accès à une information diversifiée et indépendante est essentiel». Il est là pour garantir la remise en question critique du pouvoir en place. Et l’initiative, dont la votation est agendée le 4 mars prochain, transformerait le paysage médiatique suisse en terrain de jeu de quelques riches éditeurs privés. «Les réseaux sociaux et leurs bulles ne sauront jamais remplacer les médias, sans quoi ils risquent de remplacer notre démocratie par un régime qui ne promet rien de bon.»

Du côté du PBD, à Ennenda (GL), le conseiller national argovien Bernhard Guhl a dit qu’un «oui» à l’initiative entraînerait la fin de la solidarité entre régions linguistiques. Cela reviendrait à démanteler le service public dans les médias. Et de rappeler que 21 stations régionales de radio et de télévision devraient fermer boutique. La SSR n’est pas la seule à être ­financée par la ­redevance.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Succession Marie Garnier
Succession Marie Garnier

Dossier spécial élection complémentaire au Conseil d'Etat.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00