La Liberté

Tartuffe et rock’n’roll

Dimitri Storoge est le Molière de Jacques Malaterre: un Molière qui n’a rien à voir avec la légende de l’artiste maudit. © France 2
Dimitri Storoge est le Molière de Jacques Malaterre: un Molière qui n’a rien à voir avec la légende de l’artiste maudit. © France 2
10.05.2019

Avec son Brûlez Molière! le cinéaste Jacques Malaterre raconte le combat du dramaturge pour la liberté d’expression. Un combat d’actualité

Jean Ammann

Littérature » Toujours cette envie de délocaliser l’enfer, cette tentation du bûcher, ce désir de brasero… Le 12 mai 1664, Molière fait jouer son Tartuffe devant la cour d’un Louis XIV hilare. Une fois les rires retombés, on entend gronder le blasphème. L’archevêque de Paris, Hardouin de Beaumont de Péréfixe, voit dans cette pièce un facteur d’affaiblissement de l’Eglise: il intriguera auprès de Louis XIV, dont il fut le précepteur, pour faire interdire le Tartuffe de toute représentation publique. C’est alors que, renouant avec la longue pratique du barbecue chère à la sainte Eglise catholique apostolique et romaine, l’abbé Roullé en appelle au feu sacrificateur: Molière, «ce démon vêtu de chair et habillé en homme» mérite «par cet attentat sacrilè

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00