La Liberté

Un effort, s'il te plaît!

Responsabiliser les enfants: un défi pas tous les jours facile. (image d'illustration) © Alain Wicht / «La Liberté»
Responsabiliser les enfants: un défi pas tous les jours facile. (image d'illustration) © Alain Wicht / «La Liberté»
30.06.2016

Jean, 6 ans, est pressé de sortir de l'école pour jouer avec ses copains. Pas question d'observer la pause goûter demandée par sa maman! Comment rendre responsable un enfant à l'esprit contradictoire?

Education familiale Fribourg

«Youpie, c’est le week-end!» Jean, 6 ans, rentre de l’école et est pressé de sortir.

C’est vendredi et Tanya, sa mère, est à la maison. «Oui, Jean, c’est une bonne idée d’aller jouer dehors. Mais avant, on fait le goûter.» «Je n’ai pas faim!», se presse de rétorquer Jean. «Alors, on boit un verre d’eau ensemble.» «Pas soif!» 

Tanya sert deux verres sur la table de la cuisine et l’invite à boire. «Santé!» Jean l’imite, boit une petite gorgée et …commence à raconter: «Je me suis bagarré à l’école avec Kevin, il ne voulait pas jouer avec moi.»

Tanya est contente d’avoir persévéré: ce rituel de partage et de «pause» a demandé un effort à Jean et lui a permis de parler de ce qu’il a vécu à l’école de désagréable. Elle pourra après approfondir ce sujet avec son fils et lui permettre d’avancer dans ses compétences sociales. 

Sur la table à la cuisine, il y a le jeu des différences. Tanya commence à chercher une différence entre les deux photos de fleurs. Elle en trouve deux. «Je n’arrive pas» ajoute vite Jean, en s’échappant vers la porte. Tanya le rappelle: «Avant de sortir, on termine ce jeu». Jean rouspète, mais se concentre: «Voilà ce qui manque!» «Bravo, Jeanon! »

Comment le rendre responsable?

«Maaaaaman, il est où mon ballon?». Dans sa chambre, Jean cherche son ballon rouge et ne le trouve pas. Tanya commence à le chercher. Jean, assis, commence à crier. Dans la tête de Tanya, des idées très différentes défilent: il est désordonné, impatient, trop petit, ne sait pas ranger, est fatigué, attire mon attention, est nerveux, veut m’énerver…

Stop, songe alors Tanya. «Cela m’amène dans une impasse, je dois changer mes lunettes et me poser la question: comment l’aider à devenir responsable de ses affaires?« Elle se rend compte que c’est à Jean de continuer à le chercher.

Entretemps, Jean est en train de vider un tiroir de dessous son lit, à la recherche du ballon. Comme il ne le trouve pas, il arrête et laisse tout éparpillé sur le sol de la chambre. Tanya enchaîne: «C’est bien, tu es en train de chercher le ballon et il n’est pas dans le tiroir. maintenant les habits doivent retournent à leur place, dans le tiroir». Jean râle, mais commence à ranger.

«Bravo à moi!»

Une heure a passé et Jean va aller au foot. «Qui prépare le sac?» «C’est maman!», rétorque Jean.  Tanya réfléchit et demande à Jean de le faire. Il grogne à nouveau mais se résigne à mettre lui-même ses affaires dans le sac.

Le moment d’aller jouer dehors est enfin arrivé. Jean arbore un grand sourire, Tanya aussi. «Avant, je songeais «Pauvre Jean!» à chaque fois que je l’obligeais à faire des choses. Maintenant, je dis: bravo Jean et bravo à moi de persévérer vers la responsabilisation de Jean.

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00