La Liberté

Un synode pour sauver l’Amazonie

Mgr Erwin Kräutler, témoin des dégâts de la déforestation. Cheville ouvrière du Synode pour l’Amazonie, il n’hésite pas à revendiquer l’ordination de femmes pour que les communautés vivant dans les zones reculées puissent aussi avoir un prêtre. © Jean-Claude Gerez/Cath.ch
Mgr Erwin Kräutler, témoin des dégâts de la déforestation. Cheville ouvrière du Synode pour l’Amazonie, il n’hésite pas à revendiquer l’ordination de femmes pour que les communautés vivant dans les zones reculées puissent aussi avoir un prêtre. © Jean-Claude Gerez/Cath.ch
14.09.2019

Les évêques amazoniens réclament une «écologie intégrale» pour leur région. Les enjeux sont politiques

Jean-Claude Gerez, Cath.ch

Rome » Le Synode pour l’Amazonie se tiendra à Rome du 6 au 27 octobre. Plus de 200 évêques de neuf pays (Brésil, Bolivie, Colombie, Equateur, Guyana, Pérou, Suriname, Venezuela et Guyane française) vont évoquer le destin d’une Eglise catholique en perte de vitesse dans une zone plus que jamais menacée par une destruction irréversible de son environnement. Craints par les politiques et l’aile conservatrice de l’Eglise, ces débats pourraient constituer un moment fort dans l’histoire de l’institution.

Fin août, une cinquantaine d’évêques du pays et autant de prêtres, religieuses et laïcs se sont réunis à Belém, au cœur de l’Amazonie brésilienne, pour se pencher une dernière fois sur l’Instrumentum laboris, le document de travail qui servira de base de réflexion lors de la

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00