La Liberté

Une heure d’été à enterrer

Publié le 19.09.2018

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Le mois d’octobre approche tardivement pour passer à l’heure d’hiver et les médias nous informent que l’on ne devrait plus à l’avenir changer l’heure deux fois par année. Il est en effet aisé d’observer les nuisances diverses de ce dérèglement.

Pensons à la santé en général, à la paysannerie, à l’agriculture, au chaud, au froid, à la lumière et à tant d’autres désagréments ne compensant en rien une heure fixe pour toute l’année.

Ces changements d’heure sont contre nature. Ils bouleversent notre horloge interne et ne sont qu’un déphasage désagréable. Intarin ha monètchâ chin rèmolâ (Enterrons cette imposture sans regret)!

Louis-Aloys Yerly,

Treyvaux

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11