La Liberté

Victimes collatérales de Pearl Harbor

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La famille Mochida, à Hayward en Californie, attend le bus qui la mènera au camp d’internement. Des étiquettes d’identification permettaient de garder la cellule familiale intacte durant l’évacuation.
La famille Mochida, à Hayward en Californie, attend le bus qui la mènera au camp d’internement. Des étiquettes d’identification permettaient de garder la cellule familiale intacte durant l’évacuation.
Des enfants nippo-américains prêtent allégeance au drapeau des Etats-Unis.
Des enfants nippo-américains prêtent allégeance au drapeau des Etats-Unis.
Un commerce japonais affiche son attachement américain après l’attaque de Pearl Harbor. © Dorothea Lange/Library of Congress/DR
Un commerce japonais affiche son attachement américain après l’attaque de Pearl Harbor. © Dorothea Lange/Library of Congress/DR
Monument «pour consoler les âmes des morts» au camp Manzanar, où vivaient 10 000 internés. © DR
Monument «pour consoler les âmes des morts» au camp Manzanar, où vivaient 10 000 internés. © DR
Partager cet article sur:
26.06.2020

Quand les Etats-Unis internaient leurs ressortissants parce qu’ils avaient «le visage de l’ennemi»

Michaëla Ngindu

Seconde Guerre mondiale » Franklin Delano Roosevelt est resté douze ans au pouvoir. Exactement comme Hitler, de 1933 à 1945. Son premier mandat a commencé avec le New Deal, le programme socio-économique qui a remis sur pied l’Amérique après le krach de 1929. Son dernier mandat, entamé peu de temps avant sa mort, a vu la fin de la Seconde Guerre mondiale et le début de l’hégémonie américaine. Surnommé «FDR», le 32e président des Etats-Unis aura fait de son pays non seulement une puissance économique, mais aussi une puissance nucléaire.

Mais, revers de la médaille, il est aussi l’homme responsable de l’internement de 120 000 Nippo-Américains. Sans droit à un procès, en raison de leur ascendance japonaise, des civils, dont deux tiers ont la nationalité américaine, ont été d&e

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00