La Liberté

A l’attaque du talc!


Ici c’est comme ça » France, Ariège, Luzenac. Trimouns est la plus grande carrière de talc à ciel ouvert du monde. Elle offre depuis plus de cent ans sa ligne blanche à l’exploitation. Le filon de 1,4 kilomètre sur 70 mètres de largeur restera toujours bien caché tout au fond. Il est discret et impressionnant à la fois. Pour l’atteindre dans cette carrière creusée en forme de V, il faut d’abord dégager la roche sur ses deux côtés, ce qui forme des flancs en terrasses.

Cette roche dite «stérile» est chargée et exportée sous contrôle à l’extérieur de la carrière pour rejoindre des dépôts. Cela nécessite une concertation avec les services de l’environnement, des eaux et des parties concernées par la protection de la nature. Il s’agira bien sûr de renaturer le lieu.

Ici tout est démesuré, les bosses, les trous et bien entendu les machines de chantier. Pour évacuer le «stérile», une impressionnante chargeuse dotée d’un godet de 15,3 m³ ainsi que des dumpers équipés de roues gigantesques d’un diamètre de trois mètres. Les poids en jeu ne sont pas en reste: 25 tonnes pour la contenance du godet de la chargeuse et 180 tonnes de charge totale des camions. La densité moyenne de la pierre de talc est de 2,5 kg par litre et sa dureté d’un sur dix (sur l’échelle de Mohs). Bref, c’est le plus tendre des minéraux.

Comme un seigneur, le bon filon de talc règne en maître au milieu de la carrière. De nouvelles pelleteuses à peine moins grandes et de nouveaux transporteurs jaunes manœuvrent sur ce sol blanc. L’œil des ouvriers machinistes permet déjà un premier tri pour déterminer la pureté de la roche de talc.

Dans la carrière, là-haut sur la montagne à 1650 m d’altitude, le minerai est concassé une première fois. Ensuite, il est descendu dans la vallée jusqu’à l’usine de transformation au moyen d’un téléphérique. Ce dernier, long de 5,2 km, a pour particularité que le poids des godets entraîne à la descente une génératrice. L’électricité ainsi produite est consommée directement dans l’entreprise.

Les coulisses du reportage

Ce reportage a été réalisé en deux passages en 2015 et 2018. Le site recouvre plus de 1000ha. Après autorisation, c’est bien accompagné que j’ai eu la chance de m’approcher de ces monstres mécaniques. Comme lors de ma dernière visite, il y a parfois du brouillard qui s’installe temporairement sur le site. Les visites touristiques organisées par l’office du tourisme sont alors reportées.
 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00