La Liberté

Tête-à-tête fleuri avec le rat


Ici c’est comme ça » Hô Chi Minh-Ville, Sud-Vietnam. A l’occasion du Têt, la fête du Nouvel-An vietnamien, le pays entrera demain 25 janvier dans l’année du rat. Pour faire simple, le Têt est le premier jour de l’année du calendrier lunaire, comme pour les Chinois. La date est déterminée en fonction de la position de certains astres. Ainsi, par rapport à la Chine, elle peut parfois varier d’une journée selon le lieu de l’observation astrale. Cette année, les deux pays célèbrent le même jour.

Il faut savoir que le Têt, ce sont les seules grandes vacances pour les Vietnamiens: une semaine annuelle! C’est aussi l’occasion très attendue des retrouvailles familiales où les sourires sont de mise et les traditions réactivées. Au programme, débauche de bruit, de couleurs, de fleurs, de fêtes, de karaokés et de bière. Grâce à la richesse procurée par la période d’intense croissance actuelle au Vietnam, une certaine classe de la population a les moyens de prolonger les festivités en partant en voyage.

Souvent, en ville de Saigon, les filles vêtues de l’habit traditionnel prennent la pause devant des branches de fausses fleurs jaunes d’abricotier (Ochna). Ces décorations en plastique sont agglutinées sur des branches sèches dans une impressionnante densité. L’effet est toujours bluffant.

 

En matière de couleurs, la tradition privilégie le rose, couleur du pêcher, dans le nord du pays. Mais ici, au sud, la dominante est le jaune chrysanthème. Toutes les fleurs jaunes sont les bienvenues, à tel point que la production est calculée afin que la floraison soit optimale pour le Têt. Au cours de mon reportage, je me suis intéressé à l’arrivée des horticulteurs. Leurs stands multicolores envahissent les parcs. Bientôt, des milliers de pots de toutes les tailles seront prêts à être livrés par motobikes. Il faut des fleurs devant les entrées des maisons, à l’intérieur et sur les machines de travail, qui pour une fois sont à l’arrêt. Tout le monde en profite et fait la fête. Le chrysanthème, lui, essaye de tenir la distance, mais déjà il se fane. Le gros travail de voirie, ce sera dans une semaine. Tout, absolument tout, passera à la poubelle. Un dernier coup de balai et tout ira bien.

2020 © McFreddy. Photo Presse.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00