La Liberté

18.11.2014

Sept licenciements économiques à la Gouglera

Le programme de réinsertion hébergé dans l'établissement des hauts de Chevrilles est menacé. © Aldo Ellena-a
Le programme de réinsertion hébergé dans l'établissement des hauts de Chevrilles est menacé. © Aldo Ellena-a

MRZ

Un programme de réinsertion destiné aux jeunes en surpoids, mené depuis sept ans dans l'établissement des hauts de Chevrilles, est menacé faute de financement. La direction en appelle à une prise de conscience des cantons et de la Confédération.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) a décidé de diminuer sa contribution au fonctionnement du Semestre de motivation (SEMo) en internat. Résultat: la Gouglera n'arrive plus à couvrir ses frais. Ce d'autant plus que les cantons sont de plus en plus réticents, de leur côté, à subventionner les séjours en Singine de leurs jeunes citoyens en surpoids.

Résultat: les pensionnaires (qui effectuent en moyenne des séjours d'une année lors desquels ils apprennent à contrôler leurs repas et à faire du sport), ne seront plus que 10 le mois prochain, contre 18 en août dernier. Le directeur Beat Fasnacht craint de devoir procéder à une dizaine d'autres licenciements à la fin de l'année si les pouvoirs publics persistent dans leur attitude.

Actuellement, 31 jeunes sont sur liste d'attente pour entrer à la Gouglera. Sur les 14 ayant passé des entretiens, 6 ont déjà hérité d'une décision négative de la part de leurs cantons respectifs. Beat Fasnacht s'insurge contre la «discrimination» dont sont victimes ces jeunes ainsi privés de soutien.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00