La Liberté

Le FC Sion fait tomber les Young Boys

La joie des joueurs du FC Sion après le 2-0 signé Sorgic © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La joie des joueurs du FC Sion après le 2-0 signé Sorgic © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Raphaël Wicky terminera-t-il la saison à YB? © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Raphaël Wicky terminera-t-il la saison à YB? © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Didier Tholot a mené le FC Sion à un nouvel exploit en Coupe © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Didier Tholot a mené le FC Sion à un nouvel exploit en Coupe © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON


Publié le 29.02.2024


Neuf mois après avoir touché le fond avec une relégation honteuse, le FC Sion retrouve un certain lustre.

Le club valaisan jouera à la fin avril les demi-finales de la Coupe de Suisse à la faveur de son succès face à Young Boys.

A Tourbillon devant 14'200 spectateurs, le leader de la Chalenge League a éliminé le leader de la Super League et détenteur du trophée dans un quart de finale qui a réservé une surprise de taille. C’est, en effet, le petit poucet qui a survolé les débats face à des Young Boys qui semblent mûrs pour basculer dans la crise.

Le FC Sion s’est imposé 2-1 sur des réussites d’Ilyas Chouaref (19e) et de Dejan Sorgic (64e) pour signer un succès qui ne souffre aucune discussion. Sur la lancée de leurs cinq victoires en championnat cette année, les Sédunois ont témoigné d’une rare maîtrise jeudi soir.

Le portier Timothy Fayulu fut, ainsi, le joueur du FC Sion sans doute le moins sollicité de la rencontre. Dirigée par l’éternel Reto Ziegler qui a retrouvé à 38 ans une seconde jeunesse, la défense sédunoise ne fut pratiquement pas inquiétée jusqu’à la réduction du score de Silvère Ganvoula à la 81e.

Wicky désemparé

Quatre jours après leur défaite contre le Servette FC au Wankdorf, les Young Boys ont confirmé à Tourbillon l'impression dégagée depuis le début de l'année. Le onze de Raphaël Wicky ne fait plus peur à personne. Il dévoile trop de lacunes dans le jeu, comme si les départs cet hiver d'Ulisses Garcia et de Jean-Pierre Nsame avaient brisé net la belle mécanique de ces derniers mois.

Sur son banc, Raphaël Wicky semble de plus en plus désemparé. Le Valaisan peut maintenant nourrir quelques craintes quant à son avenir immédiat. On le sait, son contrat qui court jusqu'au 30 juin ne sera pas reconduit. La question désormais, qui paraissait encore si folle il y a un mois, est de savoir s'il terminera la saison.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11