La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chronique: Ainsi, Djokovic est un être humain

Blessé à Roland-Garros, l’indestructible Novak Djokovic a dû déclarer forfait. © Keystone
Blessé à Roland-Garros, l’indestructible Novak Djokovic a dû déclarer forfait. © Keystone

Marc Aebischer

Publié le 18.06.2024

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le Titanic se disait insubmersible, le Djokovic paraissait intemporel. Le premier a sombré il y a plus de cent ans. Le second a récemment touché un coin d’iceberg sur la terre parisienne. Signe qu’il n’a pas, comme on l’a longtemps cru, un endosquelette de métal inoxydable. Son ménisque friable démontre que l’emprise de la machine sur l’humain n’est pas encore définitivement actée.

Même trempé dans une cuve d’acide, il résisterait à sa propre corrosion

Les frères Bogdanoff, deux boules de pétanque insérées dans les joues et une planche à fromage dans le menton, avaient longtemps traversé le temps X sans péjoration physique. Djokovic, entre deux séances en caisson hyperbare, semblait emprunter le même chemin, mais le cyborg serbe s’effrite alors qu’on é

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11