La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chronique: Ces plats qui nous ressemblent

Pourquoi nous sentons-nous obligés de cuisiner des plats sophistiqués durant les fêtes? © Jason Leung/Unsplash
Pourquoi nous sentons-nous obligés de cuisiner des plats sophistiqués durant les fêtes? © Jason Leung/Unsplash

Angélique Eggenschwiler

Publié le 05.12.2023

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Et si nous arrêtions un peu de nous mépriser? Question que je me pose à chaque nouveau magazine de cuisine labellisé «spécial Fêtes». Au menu, sans surprise, des dômes de foie gras avec leur émulsion safranée, de belles pièces de bœuf arrosées d’une sauce aux morilles, sans oublier une douzaine d’huîtres en entrée et quelques copeaux de truffes en déco. C’est Noël après tout, autant se faire plaisir, même si le plaisir coûte 40 balles les 100 grammes.

Noël est un jour où on n’a pas trop envie de se ressembler

Curieux, vous ne trouvez pas, cette façon dont nous ravalons, passé l’Avent, nos classiques pâtes au beurre ou Frionor à l’huile qui, tout le reste de l’année, sont pourtant l’exacte définition du plaisir. A quand un

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11