La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Volleyball: Ils n’avaient d’yeux que pour Méline

Une délégation de hockeyeurs était à la Riveraine pour soutenir la Fribourgeoise du NUC, mardi soir.

Méline Pierret a pu compter sur le soutien d’un fan-club très particulier: Maxime Montandon, son compagnon (4e depuis la gauche), était venu avec plusieurs coéquipiers du HC Sierre. © DR
Méline Pierret a pu compter sur le soutien d’un fan-club très particulier: Maxime Montandon, son compagnon (4e depuis la gauche), était venu avec plusieurs coéquipiers du HC Sierre. © DR

Adrien Schnarrenberger

Publié le 28.02.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

«Avec mes 203 centimètres, on pouvait me prendre pour un volleyeur, rigole Maxime Montandon. Mais avec toute la bande, plus difficile de passer inaperçu!» La «bande», c’est un fan-club particulier qui s’est constitué pour aller soutenir Méline Pierret dans ses exploits européens avec le Neuchâtel Université Club (NUC), mardi soir.

Plusieurs joueurs du HC Sierre ont en effet noyé la déception de leur élimination en play-off de Swiss League dans l’euphorie de la Riveraine. La «faute» à Maxime Montandon, en couple depuis sept ans avec l’internationale suisse de volley. «Cette épopée en Coupe d’Europe a rendu curieux mes coéquipiers, et ils étaient six pour la demi-finale retour», raconte le capitaine du club valaisan.

Une délégation aux consonances très fribourgeoises, puisque outre le fils de Gil, deux autres anciens de Gottéron, Nelson Chiquet et Jordann Bougro, sont venus donner de la voix pour soutenir Méline Pierret et ses coéquipières – en plus du Grolleysan Arnaud Ja

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11