La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Bande dessinée: Des yeux comme ça (.) (.) pour regarder la mort en face

Le Lucernois Conradin Wahl publie chez Hélice Hélas un premier album d’une très belle expressivité faussement candide.

Bande dessinée: Des yeux comme ça (.) (.) pour regarder la mort en face
Bande dessinée: Des yeux comme ça (.) (.) pour regarder la mort en face

Thierry Raboud

Publié le 17.02.2024

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Elle a une coiffure à la Mafalda, des yeux un peu comme ça (.) (.) et surtout un grand désarroi car son papa n’est plus là. Enterré sous une couronne de fleurs, dès la première page de cet album signé Conradin Wahl, dans lequel une petite fille traverse les encres noires du royaume des morts.

Il faut savoir gré à Hélice Hélas de porter pareille attention soigneuse à des projets graphiques novateurs, audacieux, différents. Nez flaireur et goût sûr, l’éditeur veveysan navigue librement entre polars en alexandrins et odyssées SF. Ce qui ne l’a pas empêché de se faire un nom dans le champ vivace de la BD indépendante en accompagnant le post-catastrophisme contemplatif d’un Krum ou le Speculum Mortis de Vamille, aussi bien qu’en défendant des narrations hors cases, La vie sauvage illustrée par David Brühlart, le Grand Nord du Bruxellois Frédéric Roussel ou Le monde Lectol par l’inclassable Louis Loup Collet. Notamment.

Matou matois

Tout en republiant l’explosive et mélancoliqu

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11