La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Littérature jeunesse: Jean-Blaise, le chat qui plaît aux petits autant qu’aux grands

En deux exquis livres, Jean-Blaise nous prouve qu’il est un chat unique. Sa créatrice, Emilie Boré, évoque le succès de son matou.

Après s’être pris pour un oiseau, Jean-Blaise – qui est un chat – tombe amoureux d’un poisson rouge. © Emilie Boré, Vincent/La Joie de lire
Après s’être pris pour un oiseau, Jean-Blaise – qui est un chat – tombe amoureux d’un poisson rouge. © Emilie Boré, Vincent/La Joie de lire

Aurélie Lebreau

Publié le 23.02.2024

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Emilie Boré a toujours aimé les chats. Elle évoque Duke, qui est mort, et Lington qui vit désormais chez sa maman. Elle raconte que Corbeau, le petit nouveau, lui ramène des vers de terre et des anguilles – elle vit au bord de la mer, dans le Cotentin. Pas étonnant donc que cette historienne de l’art, diplômée de l’Ecole du Louvre et écrivant depuis son plus jeune âge, ait couché sur papier les aventures de Jean-Blaise (JB pour les intimes), un chat qui se sent oiseau jusqu’au bout des poils (Jean-Blaise, le chat qui se prenait pour un oiseau), puis qui tombe raide dingue d’un poisson rouge (Jean-Blaise tombe amoureux).

Le tout superbement mis en traits par le dessinateur genevois Vincent. A l’occasion de la récente parution de Jean-Blaise tombe amoureux, il était temps de décortiquer le «phénomène JB» avec sa créatrice, de passage cette semaine en Suisse, elle qui a déjà signé plusieurs ouvrages jeunesse, dont Il est où Diouke? ou Serge le loup blanc.

A ceux qui n’aurai

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11