La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le grand collisionneur d’ados

Blaise Harrison filme les errances adolescentes de jeunes confrontés à des phénomènes fantastiques

Comédien amateur, Thomas Daloz hante le long-métrage de sa présence sombre et mutique. © Cineworx
Comédien amateur, Thomas Daloz hante le long-métrage de sa présence sombre et mutique. © Cineworx

Olivier Wyser

Publié le 04.09.2019

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Les Particules » Dans le Pays de Gex, à la frontière franco-suisse, Pierre-André et ses potes traversent une adolescence normale, entre premiers émois amoureux, musique, fêtes et drogues douces. Sous leurs pieds, le LHC du CERN, le plus grand accélérateur de particules du monde… Un concentré de technologie qui reproduit l’énergie du big bang à 100 mètres de profondeur. Alors que l’hiver s’installe dans cette région à la banalité inquiétante des phénomènes étranges, d’abord imperceptibles, se produisent. Puis, c’est tout le monde qui semble basculer. Interview avec le réalisateur Blaise Harrison qui, pour son premier long-métrage de fiction, filme l’adolescence avec une justesse de ton peu commune et une grande maîtrise des codes du cinéma de genre.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00