La Liberté

La Prose ou l’art du vers

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La Prose ou l’art du vers
La Prose ou l’art du vers
A droite, l’exemplaire numéro 51 de La Prose du Transsibérien. A gauche, 
autoportrait 
de Blaise 
Cendrars 
à la mine de plomb. 
 © Pracusa/
Miriam 
Cendrars/BNS
A droite, l’exemplaire numéro 51 de La Prose du Transsibérien. A gauche, 
autoportrait 
de Blaise 
Cendrars 
à la mine de plomb. 
 © Pracusa/
Miriam 
Cendrars/BNS
Partager cet article sur:
21.10.2017

La Fondation Jan Michalski expose La Prose 
du Transsibérien de Cendrars et Sonia Delaunay

Tamara Bongard

Montricher (VD) »   C’est un objet qui a marqué le début du XXe siècle, qui célèbre la rencontre des arts, qui fête le mouvement. La Prose du Transsibérien mêle les vers de Blaise Cendrars et les couleurs de Sonia Delaunay dans un livre-tableau avant-gardiste. Les deux artistes, qu’Apollinaire a présentés, racontent ainsi à leur manière ce train de la modernité inauguré en 1904 qui traverse les grands espaces russes. Cette œuvre est au cœur d’un accrochage exceptionnel à la Fondation Jan Michalski à Montricher (VD). Interview de Christine Le Quellec Cottier, la commissaire d’exposition.

Comment ce livre est-il né?

Christine Le Quellec Cottier: Nous sommes au début 1913. Cendrars est déjà ami avec les Delaunay (Robert, le mari de Sonia, est peintre, n

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00