La Liberté

Desarzens, le festin de Babel

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Corinne Desarzens la papillonnante, saisie sur le vif en cet escalier beau comme du Giono. © Alain Wicht
Corinne Desarzens la papillonnante, saisie sur le vif en cet escalier beau comme du Giono. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
11.07.2020

Lunatique dévoreuse de langues, l’écrivaine vaudoise livre un curieux et généreux butin de mots picorés autour du monde. Tentative de portrait

Thierry Raboud

Littérature » «Maintenant je me tais et je réponds à vos questions.» Puis ça repart aussitôt en digressions papillonnantes, en sinueuses parenthèses (où surgissent Amédée VI de Savoie qui laisse tomber son sécateur, une grêle lacérant les feuilles des bananiers, la mère mormone de la copine chinoise de sa fille qui vit à Londres… parenthèses qui évidemment ne se referment jamais.

Corinne Desarzens converse comme on ruisselle. C’est une cascade qui estourbit et vivifie, alors on se laisse emporter: choses vécues, vérités cueillies, usages du monde. Jaillissement profus d’un esprit qui semble avoir tout lu, aussi vous parle en langues: glossolalie de papivore. De mémoire, la dévoreuse de pages produit les vertiges de sa bibliothèque intérieure, cite Moravia, Echenoz puis Tsvetaïeva, fait rouler les mots dans sa bouche comme un raisin mûr: «Закон звезды и формула цветка» – voici le poète qui découvre en rêvant «la formule de la fleur et la loi de l’étoile».

Succulences sonor

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00